L’Organisation interafricaine du café (OIAC) va lancer une facilité de $950 millions avec le soutien d’Afreximbank pour soutenir la caféiculture en Afrique sous divers angles, de la recherche à la promotion de la consommation locale de café en passant par l’amélioration des rendements. Seront également partenaires du projet, le Centre for Agriculture and Biosciences International (CABI) et l’Organisation internationale du café (ICO).

Une annonce faite par le secrétaire général de l’OIAC, Frederick Kawuma, à Ghana News Agency en prélude des Assemblées annuelles 2020 de l’OIAC, qui se dérouleront du 10 au 20 novembre à Acra au Ghana par visioconférence. Le thème choisit pour le 8ème symposium sur le café sera « Accroître la productivité de la caféiculture en Afrique et améliorer l’efficacité de la chaîne de valeur du café » (18/11/2020) tandis que la 3ème conférence scientifique sur le café africain portera sur « Recherche renforcée pour une chaîne de valeur du café résiliente en Afrique » (16/11 /2020).

Afin d’atténuer l’impact de la Covid-19 sur le secteur du café en Afrique, l’OIAC avec l’ICO et Cabi avaient lancé en septembre dernier un plan d’intervention d’urgence d’un montant de $12 millions pour soutenir la filière et ses millions de caféiculteurs (Lire : Un plan de secours de €12 millions en faveur du café en Afrique).